Chargement

Actions

Corps de métiers

Thèmes

Matières

Sensations

Bonus

  • de recherche
  • Veuillez combiner d'autres mots clés

Quand je suis rentré à l'usine, on m'a embauché et on m'a dit : "tu fais ça'' et c'est tout ahahah ...Tu vas apprendre ça, puis voilà. Au début, j'étais aux machines et après ça, je suis allé faire le pont. J'ai appris comme ça, comme tout le monde, on apprend sur le tas à travailler, on sort pas de l’école pour faire ça, ça n'existe pas ! On te dit, on t'embauche et si tu fais pas l'affaire, ben tu y resteras pas...c'est comme ça un peu... - ben oui! - et petit à petit, dans le temps, on a avancé, on a avancé, on a évolué, comme ça dans le temps, comme toi tu as fait, pareil. C'est pareil pour tout le monde.

On nous a montré les défauts qu'il fallait pas donc on regardait les pièces de façon à voir si il y avait un défaut dessus si il y avait pas... ça on vous le montre au départ puis après c'est le coup d’œil après on a vite fait. Parce que quand on appris - au début c'est embêtant parce qu'il faut regarder vraiment la pièce, tourner la pièce, regarder et après quand on faisait les chemises voitures - parce que Solex on a pas fait longtemps - quand on contrôlait les chemises de voitures c’était vite fait parce que quand on a pris le coup d’œil, après, juste vous tournez la pièce et tac! l’œil se portait dessus et c'était vraiment .... c'était automatique. C'est comme si vous avez quelque chose que vous voyez tous les jours et que on va vous le déplacer d'une tacon, vous vous dites ah!!! (...)

Protéger l'intimité du patient, donc quand on lave, par exemple, le corps, on a toujours le drap comme ça . On lève pas le drap, on a le drap comme ça et on fait comme ca... - en lavant dessous - en huit, ∞ ? -  Oui  oui, en huit ∞ toujours. - ah oui oui! En fait on a le drap et on a une serviette sous le drap pour protéger justement le drap. Après on change notre eau, on le rince, on revient, on resèche, comme ça. - là c'est la poisse! - en fait de la paume de la main on prend et vraiment comme ça - c'est de la torture comme technique - on tient le drap avec un main et avec l'autre on lave... - j'ai jamais appris ça moi... - ça fait comme une espèce de tente ! - Plier de drap... - ça fait comme un portefeuille, en fait - votre drap est en rectangle sur le patient et ça cache tout son intimité.

les gants toute la journée, tout est chaud ahhaha Donc voilà après les sensations, les sensations de son corps.... Puisque c'est un travail posté souvent on a des problèmes digestifs, moi j'ai des cachets à vie, à cause de ça, parce que mon estomac... d'avoir mangé à tout heure et en dormant à toute heure, bon on se dérègle, la machine elle ne marche pas très bien après. Voilà, les sensations au boulot de fatigue physique. Ouais c'est très, comment dire, c'est très terre à terre les sensations qu'on peut avoir, c'est ça, c'est fatigue physique, c'est la lassitude par rapport au fait que l'on soit fatigué. Bon, j'ai jamais eu envie de danser si vous voulez savoir ça c'est sur. Là dedans, j'ai jamais eu envie pourtant le samedi soir 'j’aimais bien mais là non.

Ah mais y a pas d'apprentissage, y a pas d'école pour ça ! c'est le ....c'est le voir et le faire. Voilà, ça se fait comme ça, la transmission du savoir elle se fait comme ça. Tu restes là, tu regardes et tu fais. Le voir et le faire. Il y a pas de ... les conseils ils viennent là, ils se font au fur et à mesure, du copain... ou avant c'était le maître-apprentissage, enfin le référent. C'est que ça : c'est voir et faire. Je crois que c'est comme ça qu'on apprend bien aussi, ouais ...en fonderie c’était ça surtout. Bon les fours c'est différent...préparation : préparation du métal, il faut avoir un peu de connaissances en mathématiques, il faut déjà des connaissances, il faut déjà réfléchir, il faut voilà mais le reste c'est ....quoi que c'est un peu ça aussi sur les fours parce qu'il y a des choses manuelles qu'il faut avoir vu faire pour les faire correctement.

il fallait veiller en permanence. Quand on coulait la fonte, il fallait à mesure qu'on vidait, réavancer doucement le pont parce que quand la poche était pleine, ça coulait loin mais à mesure qu'on vidait le truc ça coulait plus droit donc il fallait s’avancer en même temps que l'on coulait et ça c'est vrai que c'était ...il fallait être attentif, il fallait faire attention de pas....après on le faisait automatiquement, c'est sûr, parce qu'on avait pris notre point de repère mais c'est vrai qu'au début ça fait un peu peur, parce qu'on se dit bon si on fait couler à côté, ça va gicler, ça va envoyer, ça peut brûler les gens...